Code de Déontologie

En tant que Membre Associé de la Société Française de Coaching, le coach s’engage sur le respect de son code de déontologie. Il s’engage en particulier sur :

  • Le respect des personnes et de leurs intérêts : conscient de sa position, il s’interdit d’exercer tout abus d’influence.
  • La protection de la personne : le coach adapte son intervention dans le respect des étapes du développement de la personne coachée.
  • La responsabilité des décisions : le bénéficiaire garde toute responsabilité de ses décisions.
  • La protection des organisations : le coach est attentif au métier, à la culture, au contexte et aux contraintes de son client.
  • La supervision : l’exercice professionnel du coaching nécessite un lieu de supervision,
  • La confidentialité : le coach s’engage à respecter la confidentialité du contenu de ses échanges avec la personne coachée. Il ne peut rendre compte de son action à son client que dans les limites établies avec elle.
  • L’attention portée à l’équilibre de l’ensemble du système : le coaching s’exerce dans la synthèse des intérêts de la personne coachée et de son entreprise.

 

B&B

title size= »2″]Eléments clés du coaching[/title]

Contractualisation tripartite

Les objectifs du coaching sont partagés et fixés dans le cadre d’une réunion tripartite ou quadri-partite réunissant le bénéficiaire, son N+1, le Talent Manager ou le DRH, et le coach. Cet entretien est important pour s’assurer de la convergence des attentes et clarifier la situation cible.

Confidentialité

Le principe de confidentialité protège le contenu des échanges entre le bénéficiaire et le coach. Il permet à la personne accompagnée de s’exprimer librement, d’exposer ses difficultés et ses doutes, sans enjeux, et d’avoir une liberté de réflexion suffisante pour les dépasser.

Respect de la personne et des organisations

Le coach intervient dans le respect de la personne accompagnée, de ses valeurs, de son intégrité et de son rythme d’évolution. Attentif également à l’environnement, il prend en compte les spécificités de la culture environnante et du métier, le contexte et les contraintes de l’organisation.